Bienvenue sur le blog du GEM La Maison de la Vague : si vous voulez participer à la vie du blog, n'hésitez pas à nous proposer vos textes, poèmes, images, musiques et vidéos que l'on pourra partager ici et faire découvrir à tous. Si vous souhaitez venir au GEM, nous sommes ouverts le lundi, samedi de 14h à 19h, le mardi et le vendredi de 14h à 19h30 et le mercredi de 10h à 19h. Pour plus d"informations vous pouvez télécharger notre plaquette sur cette même page (colonne de gauche)

Agenda du GEM

Vidéomaton du GEM

Quelque chose qui dénote

Paris Hors Lieu

Mystère au Père Lachaise : une ballade insolite

"Le GEM fait sa chanson" Le Clip de la chanson du GEM

mardi 10 juin 2008

Les horreurs belliqueuses, par Marc Mandou

Résistons sans frontières!
Sus au fscisme, mauvaise graine du 21 ème siècle
allons-y, camarades, au combat
contre les formes de barbarie au visage botté
luttons contre, et avec une rage intense
une ferveur dans le coeur avec courage
contre, encore et toujours contre
ces salauds aux armes et aux glaives d'airain
en mémoire des gosses, femmes et hommes
de confession juive
Respectons les frontons de nos écoles
ces plaques commémoratives
aux noms en couleur dorée.
Le sort d'enfants juifs fut la déportation
dans ces affreux camps de la mort
et d'autres encore y furent traités de lamême sorte
tels roms et tsiganes,
là où rôdaient les diables nazis.
Confions cette mémoire aux anges,
parler de la shoah en classe
c'est salutaire et nécessaire.
Le partage d ela Plestine par l'ONU en 1947
demeure un nouveau drame
de Beyrouth à Jérusalem
et enflamme l'orient
et il nous faut prier dans toutes nos confessions
afin que revive la Liberté
l'Egalité
et la Fraternité.
Rude combat contre le démon, n'est-ce -pas
mais indispensable.
La force de la spiritualité
rendra vive notre foi à partager
musulmans, juifs, chrétiens, coptes
ou bouddhistes.
Fichons à terre le racisme
de façon radicale.
Marc Mandou

1 commentaire:

michele.drancourt a dit…

D'accord Marc pour dénoncer tout çà, as-tu vu qu'aujourd'hui même, le gouvernement a reculé sur la mémoire des 11000 enfants juifs. Cette idée de jumeler des enfants dans une mémoire mémoire est bien une aberration, qui fait douter de la santé mentale de nos gouvernants. Michèle